L’apprentissage du vocabulaire

Pourquoi travailler le vocabulaire en classe ?

Les mots sont au centre d’une langue. En phrase ou lors d’échanges oraux, c’est-à-dire quand ils sont mis bout à bout chronologiquement, ils permettent le partage d’une la représentation : ils désignent des objets, évoquent des actions, donnent des qualifications, etc.

Ceci nous invite à deux considérations : tout d’abord, pour apprendre à lire il faut s’assurer que le stock de vocabulaire est suffisamment étendu et que son usage est suffisamment efficace, juste et fluide. Il faut donc proposer des leçons de vocabulaire en CP et CE1, pour poursuivre l’extension engagée en maternelle, autant que possible. Par ailleurs, on devra prolonger le travail sur les mots par l’exploration implicite mais raisonnée de la syntaxe, car les mots s’associent pour générer plus de sens que la simple addition du sens de chacun.

Le vocabulaire est autant convoqué pour permettre un bon apprentissage de l’identification des mots que pour réussir l’apprentissage de la compréhension. C’est donc transversalement qu’on doit entendre son utilité : le vocabulaire est partout où la langue est.

Comment travailler le vocabulaire en classe ?

Le développement du vocabulaire impose de poursuivre deux pistes parallèles.

L’une permet de travailler les mots pour eux-mêmes, c’est l’aspect linguistique du système lexical, avec sa morphologie (la structure des mots, leur dérivation, les marques du genre, du nombre, etc.) et ses aspects sémantiques (le ou les sens des mots séparément, réunis en champs, etc.). On travaillera donc les mots séparément, à l’unité, avant de les rapprocher des autres. Ceci est intéressant pour comprendre comment marche la langue, le système des mots, et les maîtriser au mieux.

L’autre favorise l’observation et l’interrogation des mots dans leurs contextes d’usage. On proposera alors des activités qui interrogent immédiatement les mots (connus et inconnus) en situation de phrase ou dans un texte. Ceci est intéressant pour développer des stratégies autonomes de construction du sens dans un écrit comportant des mots mal connus.

Quelles activités proposer en CP et en CE1 ?

Travailler sur le développement du vocabulaire impose rigueur et régularité.

Voici deux pistes pédagogiques innovantes pour apprendre à comprendre comment fonctionne le système lexical du français et pour développer le stock du dictionnaire mental. Il s’agit de rendre efficace l’usage du vocabulaire actif (j’utilise les mots) et passif (je ne les utilise pas spontanément mais je sais les reconnaître si je les rencontre) :

L’atelier de compréhension de mots (ACM) ; il invite les élèves à explorer le mouvement qui doit s’opérer de l’usage spontané, singulier, et personnel des mots, vers la compréhension qu’ils disposent d’un sens conventionnel qu’il faut connaître pour mieux partager le sens et favoriser ainsi l’intercompréhension. Connaître les significations des mots c’est minimiser les malentendus.

Pour mettre en oeuvre un ACM : Cliquez ici

Exemple de fiche pédagogique  :“Soleil”“Jouer”

La leçon de vocabulaire ; elle favorise la compréhension du fonctionnement du système lexical, la mise en relation sémantique des mots (constitution de réseaux) et les « moteurs » linguistiques associés, pour développer flexibilité et richesse lexicale (synonymie, dérivation, polysémie, etc.).

Pour mettre en oeuvre une leçon de vocabulaire, cliquez ici

Retour