5L’enfant nomme le monde, pour mieux le maîtriser

Apprendre à nommer le monde ne se réduit pas à savoir coller, au hasard des rencontres, des étiquettes sonores sur des objets ou des êtres vivants . Pour le petit enfant, c’est avant tout découvrir que certains objets, certaines personnes, certaines situations se détachent du chaos du monde parce qu’ils méritent d’être distingués et partagés.

Ces éléments, l’enfant apprendra, avec l’aide de ses parents, à les sélectionner, comprenant que nommer les choses est la meilleure façon de les identifier et de les obtenir, en bref d’exercer sur elles un pouvoir. Autrement dit, il sait, avant même d’avoir appris le nom des choses, ce que l’effort de nomination peut lui apporter.

Lorsque vous jouez à lui présenter un objet, puis à le dissimuler, à vous montrer vous -même, puis à vous cacher, vous l’incitez à oser évoquer certains éléments de la réalité, alors même qu’il ne les a pas sous les yeux. Cette activité est fertile ! Quand vous subtilisez, par exemple, la balle avec laquelle il joue et que, à sa demande (gesticulation, cris…), vous lui ramenez… son ours, vous provoquez chez lui une déception qui va l’amener progressivement à préciser son signal de façon à distinguer « balle » et « ours ». De même, vous lui apprendrez plus tard à demander sa balle rouge et non sa balle verte. En lui dissimulant des objets et des êtres qui ne réapparaissent que si sa demande est pertinente, vous indiquerez ainsi à l’enfant qu’il peut les obtenir avec ses moyens, certes encore rudimentaires, mais déjà efficaces.

Parce qu’il n’a rien d’un petit singe, votre enfant ne se contente donc pas d’obéir à vos injonctions en nommant fidèlement les éléments du monde que vous lui désignez. Sa jeune intelligence procède, en fonction de ses besoins, à la structuration d’un monde auquel les mots donnent progressivement organisation et cohérence. Avant qu’il ne tente de prononcer, ses premiers mots, il apprend ce « qu’il est utile de nommer ». Et ce qu’il est utile de nommer c’est ce qui donnera du sens à sa relation avec vous  ce qui renforcera l’attachement qui vous lie tous les deux. Ce qui autorisera, un jeu, une complicité ou… une opposition.


Tags:

Comments are closed