4Les premiers signes d’un enfant sont autant de preuves d’attachement

Dès ses premiers jours, le « petit homme » manifeste de façons diverses le goût qu’il a de l’Autre et l’intérêt qu’il lui porte. À sa mère, bien sûr, mais aussi, peu à peu, aux autres êtres humains (et aux animaux familiers) qui l’entourent. Il destine à chacun regards, gestes, mimiques qui, peu à peu, se ritualisent et deviennent des signaux indiquant à ses proches son intention de leur faire comprendre d’abord ce qu’il ressent, puis ce qu’il veut et bientôt ce qu’il pense.

Progressivement, un enfant va ainsi passer de la gesticulation à des regards, des gestes, des cris correspondant de plus en plus précisément à des situations particulières et à des intentions spécifiques. Bien avant les mots, il construit un ensemble de signes plus ou moins stables que vous devez apprendre à reconnaître. Il répond ainsi de façon de plus en plus conventionnelle à l’intérêt qu’on lui porte, manifestant le goût qu’il a des autres et son intention de leur envoyer des informations. C’est un moment essentiel où se mêlent volonté de communication et désir d’attachement, les deux processus étant indissociables l’un de l’autre.C’est le moment où il attend de vous le message suivant « je ferai tout pour te comprendre et tout pour que tu me comprennes, parce que tu comptes pour moi ».

Ce message, le petit enfant doit le recevoir de ses parents très tôt afin de pouvoir s’engager avec bonheur et confiance dans la maîtrise de cet outil qui lui permettra d’agir sur vous et de vous inviter à agir ensemble sur ce qui vous entoure. Changer un objet de place à la demande, colorier ensemble en choisissant les couleurs, c’est lui faire prendre conscience du pouvoir du langage de modifier les choses de façon intentionnelle. Parents bienveillants, vous lui devez dès qu’il vient au monde une attention aiguë et constante. Vous noterez avec soin -et ravissement- les signes qu’il vous destine et vous constaterez qu’ils sont de plus en plus régulièrement attachés à des intentions spécifiques : bien avant les mots ils distingueront progressivement les objets qu’il désire, les actions qu’il attend de vous… Une marque d’inattention, un signal d’indifférence, et le temps si précieux du premier attachement et du premier échange risque d’être gâché, faisant place au doute, à l’anxiété, le laissant face à un monde sans repères sémiologiques.


Tags:

Comments are closed