7– L’enfant passe de la désignation à l’évocation Jusqu’à quinze mois environ, le petit enfant se contente de nommer un seul objet ou un seul être dont il perçoit de visu la singularité : il nomme ce qu’il voit. […]
6– Si l’enfant prononce soigneusement les sons, c’est afin de bien distinguer les mots C’est en constatant que les « candidats » à la nomination sont de plus en plus nombreux, en réalisant que son pouvoir sur eux dépend de […]
5– L’enfant nomme le monde, pour mieux le maîtriser Apprendre à nommer le monde ne se réduit pas à savoir coller, au hasard des rencontres, des étiquettes sonores sur des objets ou des êtres vivants . Pour le petit […]
4– Les premiers signes d’un enfant sont autant de preuves d’attachement Dès ses premiers jours, le « petit homme » manifeste de façons diverses le goût qu’il a de l’Autre et l’intérêt qu’il lui porte. À sa mère, bien sûr, […]
3– Un enfant comprend très tôt ce qu’on lui dit, bien avant de prononcer le moindre mot On accorde souvent trop peu d’intérêt à l’intelligence silencieuse d’un jeune enfant. Alors que certains enfants peu diserts comprennent infiniment plus […]
2- Le moteur de son apprentissage : gagner du pouvoir sur le monde C’est parce qu’il perçoit très tôt que les enjeux de la parole sont de comprendre et de se faire comprendre, que l’enfant fait l’effort de […]
1- Un enfant n’apprend pas à parler en grandissant c’est le langage qui le fait grandir Le pouvoir du langage nous fascine et, conséquemment, son apprentissage nous questionne. Tellement complexe et pourtant si rapidement appris. Jamais explicitement enseigné […]
Introduction Quelques éléments utiles sur le fonctionnement du langage La langue française, comme toutes les langues du monde, est dite « doublement articulée ». La première articulation du langage, c’est celle qui permet d’associer de façon arbitraire un signifiant (combinaison phonique […]

Categories:

Les essentiels sur l’apprentissage de la lecture