15- L’enfant comprend une histoire avant de savoir lire Enseignants de maternelle, vos élèves ne sont pas capables de lire de façon autonome ; c’est donc à vous de leur lire de belles histoires ! Je dis bien « lire », […]
14- L’enfant commence classer et catégoriser les mots : la définition succède à l’anecdote Jusqu’à 6 ans, un jeune enfant associe naturellement le sens d’un mot aux situations ou aux histoires dans lesquelles il l’a rencontré. C’est ce que […]
13– L’enfant apprend les règles de la communication Bien des enfants n’ont pas la chance qu’une mère ou qu’un père suffisamment attentifs leur disent : « Je n’ai pas compris ce que tu m’as dit ! » et les conduisent […]
12- L’enfant doit affronter la distance et accepter l’altérité Un petit enfant fait ses premiers pas linguistiques dans un cercle étroit de familiarité et d’extrême connivence. Dans un premier temps, il s’est borné à désigner par quelques mots […]
11– L’enfant parvient à raconter et à argumenter pour imposer sa pensée Dès 4 ans, un enfant a donc compris que la première mission de la grammaire consiste à dépasser l’égrènement successif et aléatoire des unités significatives pour […]
10- L’enfant s’empare du pouvoir grammatical afin d’exercer son pouvoir de création Après avoir appris à nommer les objets et les êtres animés, après avoir découvert comment contrôler leur représentation par la détermination, l’ enfant apprivoise, vers quatre […]
9– L’enfant apprend à construire ses propres images mentales Imaginons que nous vous lisiez une histoire. La première phrase s’énonce ainsi : « Les roseaux chantaient sous le vent ; la petite fille avançait sur le sable en dansant. » L’auteur a […]
8– L’enfant découvre toute la puissance de la détermination Vers 2/3 ans, un enfant a accepté que le même mot renvoie à des réalités multiples, différant chacune par la taille, la couleur, l’appartenance , la fonction ou les propriétés […]
7– L’enfant passe de la désignation à l’évocation Jusqu’à quinze mois environ, le petit enfant se contente de nommer un seul objet ou un seul être dont il perçoit de visu la singularité : il nomme ce qu’il voit. […]
6– Si l’enfant prononce soigneusement les sons, c’est afin de bien distinguer les mots C’est en constatant que les « candidats » à la nomination sont de plus en plus nombreux, en réalisant que son pouvoir sur eux dépend de […]